Pierre Bayard, professeur de littérature française à l’université Paris VIII et psychanalyste, déploie depuis les années 1990 une oeuvre critique aussi cohérente qu’originale. A coup d’essais réguliers, souvent brefs, il édifie pierre après pierre un édifice inclassable. Le sens du paradoxe et l’humour à froid qui parcourent son écriture détonnent singulièrement avec le commun de […]

Alerté par un compte-rendu dans la presse, j’ai lu avec intérêt l’ouvrage récemment paru de l’historien de l’art Maurice Fréchuret Effacer, Paradoxe d’un geste artistique (Dijon : Les Presses du réel, 2016), qui se propose de rendre compte de cette pratique chez une trentaine d’artistes « contemporains », de Rauschenberg (exemple canonique de son Erased De Kooning Drawing) à […]

Dans le billet précédent j’ai cherché à faire émerger quelques premiers éléments de réflexion sur les conditions d’existence d’une pensée non-numérique du temps musical, en cherchant à comprendre quelles nécessités avaient pu conduire Pierre Boulez à s’aménager une notation non-mesurée qu’il nomme « temps lisse ». La plus significative de ces nécessités m’a semblé être le besoin […]

Après avoir réfléchi à ce que pouvait cacher la confiance dans la « déduction » en matière de composition musicale, il me semble nécessaire de remettre sur le métier une autre « manière de penser » que Philippe Manoury perpétue dans son premier cours au Collège de France du 3 février dernier. Elle concerne cette fois ce qu’il nomme […]

Philippe Manoury a commencé au début du mois de février la série de ses cours au Collège de France, dans le cadre de la chaire annuelle de Création artistique. Au vu de ses premières interventions, il semble avoir choisi de n’en faire ni une présentation approfondie de ses propres techniques et méthodes de composition, ni […]

  France Musique diffusait il y a quelques jours la première audition de ma dernière pièce, Rursum funde, pour six musiciens. Cette œuvre referme un ensemble -un cycle ?-représentant une heure de musique, auquel je travaille depuis 2012. Il comprend The Fifth Hammer, Quilisma et Etude de transparence (qui forment mon deuxième cahier d’Etudes pour orgue), […]

La Bibliothèque Nationale de France ouvre le 17 janvier (et jusqu’au 5 mars) une remarquable exposition destinée à proposer un premier aperçu de la richesse du fonds d’archives qu’Olivier Messiaen et Yvonne Loriod ont légué à cette institution. Il s’agit là probablement d’un des plus imposants témoignages concernant la création musicale au XXe siècle. Sa progressive mise […]

Les travaux que je mène sur l’œuvre d’Olivier Messiaen avec mes collègues Yves Balmer et Christopher Brent Murray depuis 2010 ont tout récemment abouti à la publication d’un article dans le Journal of the American Musicological Society, l’une des principales revues musicologiques internationales. Ce texte d’une petite centaine de pages est l’occasion d’un premier exposé de […]

Les Fundamentals of musical composition d’Arnold Schönberg (parus en 1967, et traduits en français sous le titre Fondements de la composition musicale) constituent un des exemples les plus emblématiques du plasma commun d’où sont tirées trois « disciplines » que la pédagogie musicale française a dissociées au fur et à mesure du XXe siècle : l’écriture, la composition […]

S’il s’agit de scruter les conjonctions entre l’orgue et la création musicale, l’exemple de la pensée d’Helmut Lachenmann ouvre une voie inattendue et riche de perspectives, et ce d’autant plus qu’il n’a jamais écrit pour l’instrument et que sa musique semble bien éloignée du monde de l’orgue… Dans plusieurs de ses écrits (disponibles en français […]

En 1979, Roland Barthes consacre un bref article [1] à l’une de ses intuitions les plus frappantes concernant À la recherche du temps perdu, sous le titre « Ça prend ». Il s’y interroge sur « l’énigme de création » que constitue le déclenchement de l’écriture de cette œuvre-monde, moment névralgique qu’il situe en septembre 1909, point de départ d’une […]

  L’ouverture de ce carnet sera bien évidemment l’occasion de développer au fil du temps quelques réflexions sur l’orgue, sur son répertoire et ses potentialités, et plus spécialement sur sa capacité à être pleinement acteur de la création musicale -au même titre que la voix ou le quatuor à cordes, par exemple. La question semble […]

Lu dans le Traité de l’orchestration de Charles Koechlin (Vol. IV, p.237) © Editions Max Eschig Cette brève mais singulière mention est incluse dans une page consacrée à la « musique à quart ou à tiers de ton », majoritairement et inévitablement rédigée au conditionnel ou au futur. (Son Traité monumental, achevé en 1943, ne sera publié qu’à […]